la cordonnerie
Slogan du site

Site de Jean-Louis Cordonnier. Vous y trouverez de nombreuses préparation de cours et de Travaux pratiques pour les Sciences de la vie et de la Terre en lycée, ainsi que des textes pédagogiques. N’hésitez pas à me me laisser un petit mot (onglet contact)

Les Alpes, une chaîne de collision ? quels indices ?
TS : TP 05

Un voyage virtuel dans les Alpes

Article mis en ligne le 10 octobre 2007

par Jean-Louis
Imprimer logo imprimer

Ce TP est un voyage (virtuel, hélas) à partir du site Géol-alp

Hypothèse globale : les Alpes résultent de la divergence puis de la convergence de deux plaques lithosphériques continentales, c’est-à-dire à l’ouverture puis à la fermeture d’un océan.

Conséquences vérifiables : on doit trouver au sein de cette chaîne :

- des marqueurs de l’ouverture d’un océan ─ lesquels ?
- des marqueurs de la subduction ─ lesquels ?
- des marqueurs de la collision continentale lesquels ?
- des marqueurs de la fermeture d’un océan.

On devrait trouver des indices pétrographiques (minéraux et géochimie de l’échantillon) : à l’échelle de l’affleurement ; à l’échelle du paysage ; à l’échelle de la carte.
Ainsi que des indices géophysiques : les données de la sismique réflexion, de la gravimétrie, ...

Les indices à rechercher plus précisément :

  1. Épaississement de la croûte : pour ce point voir les profils sismiques. cliquer sur « the nappe structures », « crustal scale interpretation » "lithospheric scale interpretation"
    Voir aussi le Profil ECORS et son interprétation (figure 13)
  2. Un ancien océan.
    1. Les témoins d’un ancien océan sont des sédiments marins.
    2. Les témoins de l’existence d’un ancien plancher océanique sont les ophiolites composées de basaltes et gabbros plus ou moins métamorphisés.
    3. Les témoins d’une expansion océanique sont des marges passives.
    4. différence entre les sédiments pré-rift, syn-ritf, post rift. Qu’est-ce que c’est ?
  3. Les témoins d’une subduction : des minéraux du métamorphisme (schistes bleus, éclogites). La polarité du métamorphisme peut nous indiquer comment était disposée la zone de subduction. Voir la partie métamorphisme ici
  4. Une collision :
    1. Les structures tectoniques caractéristiques d’un raccourcissement sont les plis, les failles, les nappes de charriage.
    2. L’importance des charriages nous renseignent sur l’importance du racourcissement.
    3. un racourcissement
  5. Les zones profondes exhumées par l’érosion. Les témoins de la subduction ante collision sont des schistes bleus et éclogites en altitude.

Vous pouvez visiter les pages suivantes (cette liste n’est pas du tout limitative, vous ne trouverez pas tous les indices en vous limitant à ces pages ; elles ne sont pas du tout rangées dans un ordre) ; à chaque fois, trouvez la localisation géographique et cherchez quelle preuve cette page apporte.

- Taillefer et son interprétation (en bas de la page) ; également ici
- Sulens
- Chenaillet et ici radiolarites en bas de la page ; définition des radiolarites)
- Guillestre
- Maurienne
- Eychauda
- Mont Cenis
- Valgaudemar
- Chartreuse (par exemple la Scia)
- Mégève
- Digne
- Valouise
- Vercors
- Mont Blanc
- Embrunais
- Sud-Est de la Haute Ubaye
- Brec de Chambeyron
- la klippe du Cerveau
- Chartreuse orientale

Sur d’autres site :

- Les profils sismiques indiquent la présence d’une racine crustale qui est présente jusqu’à plus de 50km de profondeur. Deep structures of the Western Alps
- Schémas de Christian Nicollet
- Photos géologiques de la traversée des Alpes
- des grenats caractéristiques du faciès eclogite.

Quelques documents complémentaires :

PDF - 567 ko

Sur le site de l’INRP

Vous pouvez contribuer à indiquer les autres pages pertinentes que vous avez découvertes.

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.13