la cordonnerie
Slogan du site

Site de Jean-Louis Cordonnier. Vous y trouverez de nombreuses préparation de cours et de Travaux pratiques pour les Sciences de la vie et de la Terre en lycée, ainsi que des textes pédagogiques. N’hésitez pas à me me laisser un petit mot (onglet contact)

Les cycles astronomiques et les variations climatiques.
TSpé : semaine 13

La théorie de Milutin Milankovich ; les boucles de rétroaction.

Article mis en ligne le 18 décembre 2007
dernière modification le 21 décembre 2007

par Jean-Louis
Imprimer logo imprimer

Résumé :

Selon la théorie astronomique des climats (théorie de Milankovitch), les variations des paramètres orbitaux de la Terre seraient suffisantes pour provoquer l’alternance entre climats glaciaires et interglaciaires. Cette théorie, fortement contestée dans un premier temps, a ensuite été confirmée par l’astronome belge André Berger à la fin
des années 1970.

Les calculs à partir des données expérimentales montrent qu’un épisode de glaciation correspond à une période marquée par une obliquité faible, une excentricité forte et une précession telle que la Terre est loin du soleil pendant l’été boréal (Sadourny, 1994).
Plus les étés sont chauds plus la situation est favorable à la fusion progressive d’une calotte sur l’hémisphère nord, lorsque celle-ci existe, car la fusion des glaces a lieu l’été. Inversement, plus les étés sont frais, plus la situation est favorable à l’installation ou à la croissance de la calotte (si celle-ci existe déjà). En bref, moins d’insolation à 65° n entraîne une période plus froide de glaciation. La réalité est plus subtile, mais ce mécanisme est majeur et permet d’appréhender comment les cycles, liés à l’influence des différentes planètes sur le mouvement de la Terre, vont conduire le ballet des glaciations durant le quaternaire.

Les variations de l’orbite terrestre font toutefois varier la quantité d’énergie solaire qui parvient sur la Terre. Actuellement, on enregistre une différence de 6% entre été et hiver. Mais lorsque l’orbite terrestre est à son maximum d’excentricité, la différence entre l’été (plus chaud car plus proche) et l’hiver (plus froid) aurait atteint 20 à 30%.

Ici la présentation Open office (mise en pdf).

PDF - 545.7 ko

Liens utiles :
- Processus climatiques et rétroactions
- Les solstices

- Les effets de la Lune (non vus en cours)

- 4 animations sur la seconde loi de Kepler :
— observatoire de Paris
— université de Toronto
— Edumedia
— Central Valley Christian Schools

- plusieurs très bonnes pages en anglais :
— les nuages et leur effet sur les rayonnements.
— Cloud feedback (Wikipedia)
— les changements de végétation, neige, banquise et inlandsis.
— North Atlantic Oscillation et El Niño
— article de Wikipedia
— l’orbite de la Terre (Memphis)
— animation sur les saisons.

Je m’en servirai pour construire le contrôle du 15 janvier.

Dans la même rubrique

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.13